Avertir le modérateur

10 janvier 2011

LIBERATION : ZEMMOUR EN PROCES POUR SA SORTIE SUR LES "TRAFIQUANTS NOIRS ET ARABES"

Le journaliste Eric Zemmour, le 28 mars 2010, au Salon du Livre à Paris

Le journaliste Eric Zemmour, le 28 mars 2010, au Salon du Livre à Paris (© AFP Verdy)

Pour Dominique SOPO, Président de SOS Racisme «Lui qui se réclame beaucoup de la République, doit en apprendre les règles.» «Il ne débat pas, il assène des vérités et clôt les discussions. Il se complaît manifestement dans un rôle soit-disant d’anti-politiquement correct... sauf qu’il est très bien introduit dans les médias.»

Le chroniqueur est poursuivi pour diffamation et discrimination raciale, par plusieurs associations, pour ses propos chez Ardisson sur Canal+. Son procès débute ce mardi.

«Les Français issus de l’immigration sont plus contrôlés que les autres parce que la plupart des trafiquants sont noirs et arabes... C’est un fait.» Eric Zemmour avait soulevé la polémique avec sa sortie choc chez Thierry Ardisson sur Canal + en mars dernier, il doit comparaître, ce mardi, devant la 17e chambre du tribunal correctionnel de Paris...


Le chroniqueur est poursuivi pour diffamation et discrimination raciale, par SOS Racisme, le Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples (Mrap), la Licra, l’Union des étudiants juifs de France (UEJF) et J’accuse, pour ses propos dans l’émission Salut les terriens ainsi que pour un autre dérapage, diffusé ce même 6 mars, sur la chaîne France Ô. Décidément dans un bon jour, Zemmour, interrogé sur les discriminations à l’embauche, avait répondu que les employeurs «ont le droit» de refuser des Arabes ou des Noirs.

«Il ne débat pas, il assène des vérités»

«Ainsi, il légitime une pratique qui est heureusement interdite par la loi en France. Comme sur Canal+ où il justifiait carrément le contrôle au faciès», s’étrangle Dominique Sopo, joint ce lundi par Libération.fr: «Lui qui se réclame beaucoup de la République, doit en apprendre les règles.» Le président de SOS Racisme, première association à lancer des poursuites contre Zemmour, épingle le profil du polémiste: «Il ne débat pas, il assène des vérités et clôt les discussions. Il se complaît manifestement dans un rôle soit-disant d’anti-politiquement correct... sauf qu’il est très bien introduit dans les médias.» Médias qui, selon Sopo, «devraient mettre en balance le respect dû à tout individu quelque soient ses origines avec le buzz et la courbe d’audimat».

Eric Zemmour, qui devrait être présent au procès, a fait citer une dizaine de témoins dont le député (UMP) de Paris Claude Goasguen, le chroniqueur Eric Naulleau ou l’ancien secrétaire général de Reporters sans Frontières, Robert Ménard.

Dans une longue lettre adressée en mars au président de la Licra, le chroniqueur de 52 ans, qui intervient sur RTL, France 2, i-Télé et dans le Figaro, avait regretté que ses propos aient «pu heurter», tout en les maintenant.

Source : Libération

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu