Avertir le modérateur

21 mars 2011

POUR METTRE FIN A LA CHASSE AUX ROMS

COMMUNIQUE DE PRESSE

Par SOS Racisme et la FNASAT

POUR METTRE FIN A LA CHASSE AUX ROMS 1/5

Le 21 mars aura lieu la journée internationale contre le racisme. Elle prend cette année en France une importance symbolique particulière tant le climat qui règne depuis de nombreux mois sur notre pays est pesant.

Un cap a été franchi avec le discours de Grenoble du 30 juillet 2010 tenu par le chef de l’Etat qui sous le faux prétexte de vouloir assurer la sécurité des Français, tendait en fait à imposer une idée aussi simple que malhonnête: les problèmes de notre société seraient le fait des étrangers et accrédite l’idée qu’il y aurait des « Français de souche » et des « Français de papier », comme le clame le Front National.

Outre la stigmatisation des populations Roms et par ricochet des Gens du voyage, le Président de la République, garant de la Constitution, a donné une grille de lecture ethnique à notre société. En attaquant les individus sur le fondement de leur appartenance ethnique le chef de l’Etat à remis en cause nos valeurs républicaines.

Ce discours a impulsé l’adoption de toute une série de mesures concrètes visant exclusivement les populations Roms : La circulaire du 5 août 2010 relatif à  « l’évacuation des campements illicites » visant spécifiquement les populations Roms ; la loi Besson comprenant des mesures visant indirectement les populations Roms en facilitant la reconduction dans leurs pays d’origine les personnes "représentant une charge déraisonnable pour notre système d'assistance sociale" ; et certains articles de la loi LOPPSI 2 qui, même s’ils ont été invalidé par le Conseil Constitutionnel visaient à faciliter les procédures d’expulsions des logements illégaux pour les sédentaires comme pour les non sédentaires.

La circulaire du 5 août, adressée par le Ministre de l’Intérieur aux différentes préfectures, a mis en place une politique discriminatoire à l’encontre des Roms en contradiction avec l’ensemble des textes nationaux et internationaux et provoqué la multiplication de pratiques illégales de la part de l’Etat et de ses services déconcentrés.

L’Union Européenne par la voie de sa Commissaire en charge de la Justice, des Droits fondamentaux et de la Citoyenneté, Viviane Reding, a ouvertement condamné la France et menacé d’engager une procédure de sanction à l’encontre de la France.

Malgré des condamnations unanimes les autorités se sont enfoncées dans une politique anti-Roms en essayant de faire sauter les verrous qui empêchait la mise en place de cette politique.

Mais la clef de voute d’un tel système discriminatoire passe nécessairement par la mise en place d’un système de fichage ethnique des populations Roms, tant sur la localisation de ces populations que sur leurs circulations.

Que ce soit par le biais du ministère de l’Intérieur ou par ses services départementaux et locaux, plusieurs cas de fichage ethnique des populations Roms ont été constatés par SOS Racisme.

SOS Racisme a donc décidé de révéler et d’engager plusieurs procédures simultanées pour mettre fin à la politique discriminatoire à l’œuvre dans notre pays.

TELECHARGER LE DOSSIER PRESSE

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu