Avertir le modérateur

10 janvier 2011

LIBERATION : ZEMMOUR EN PROCES POUR SA SORTIE SUR LES "TRAFIQUANTS NOIRS ET ARABES"

Le journaliste Eric Zemmour, le 28 mars 2010, au Salon du Livre à Paris

Le journaliste Eric Zemmour, le 28 mars 2010, au Salon du Livre à Paris (© AFP Verdy)

Pour Dominique SOPO, Président de SOS Racisme «Lui qui se réclame beaucoup de la République, doit en apprendre les règles.» «Il ne débat pas, il assène des vérités et clôt les discussions. Il se complaît manifestement dans un rôle soit-disant d’anti-politiquement correct... sauf qu’il est très bien introduit dans les médias.»

Le chroniqueur est poursuivi pour diffamation et discrimination raciale, par plusieurs associations, pour ses propos chez Ardisson sur Canal+. Son procès débute ce mardi.

«Les Français issus de l’immigration sont plus contrôlés que les autres parce que la plupart des trafiquants sont noirs et arabes... C’est un fait.» Eric Zemmour avait soulevé la polémique avec sa sortie choc chez Thierry Ardisson sur Canal + en mars dernier, il doit comparaître, ce mardi, devant la 17e chambre du tribunal correctionnel de Paris...

Lire la suite

TRIBUNE : AFFAIRE ZEMMOUR : DU MAUVAIS USAGE DE BAYES, L'UN DES FONDATEURS DES PROBABILITES

portrait_sebrieu_com.jpgPar Hugo HARARI-KERMADEC et Antoine PIETRI

Sur ce même site, Jean-Michel Claverie apporte un appui scientifique de poids à Eric Zemmour en faisant appel à Bayes, un des pères fondateurs des probabilités. A l'aide des probabilités conditionnelles de Bayes, on comprend enfin la différence entre "la plupart des trafiquants sont noirs et arabes", et "la plupart des Noirs et des Arabes sont des trafiquants". Si même Eric Zemmour n'ose pas soutenir la seconde affirmation, explicitement raciste, la première n'est pas sans soulever de problèmes.

Le premier problème est plutôt classique en statistique : d'où viennent les données ? En prétendant constater statistiquement que "la plupart des trafiquants sont noirs et arabes", Eric Zemmour sous-entend s'appuyer sur des données solides. Un rapport des renseignements généraux (à propos des prisons) a d'ailleurs été cité en appui à cette thèse. Si un doute persistait, le soutien de l'avocat général Bilger, fort de son expérience dans les tribunaux, devrait finir de convaincre tout le monde.

En réalité, toutes ces sources d'information sont biaisées : si la police s'intéresse d'avantage aux "Noirs et aux Arabes" qu'aux "Blancs", pas étonnant qu'ils se retrouvent plus nombreux dans le tribunal de Me Bilger et ensuite en prison. C'est ce que l'on appelle en statistique un biais de sélection. Avec le même genre de raisonnement, on pourrait dire, en reprenant Eric Zemmour, que "les videurs laissent plus facilement entrer les Blancs en boîte de nuit

Lire la suite

TRIBUNE : LE SYMPTÔME ZEMMOUR

sopo2.jpgPublié sur médiapart

Pour Dominique Sopo, président de SOS Racisme, c’est la connivence d’une partie des élites –et non du peuple– qui permet le maintien d’Eric Zemmour.

L’affaire est simple: dans deux émissions récentes, le journaliste Eric Zemmour, en ciblant les populations d’origine africaine et maghrébine, a défini ces dernières comme une population criminogène (ce qui rendrait à ses yeux légitime le contrôle au faciès!) et a tenu à légitimer la discrimination raciale, pratique fort heureusement réprimée par la loi.

Une affaire aussi simple ne mériterait guère de digression s’il n’y avait ici la concentration de trois symptômes de notre temps.

Lire la suite

TRIBUNE : LES PETITS CALCULS D'ERIC ZEMMOUR

Par Caroline Fourest

Eric Zemmour vient d'expérimenter une loi cardinale en matière de dérapages : l'accumulation. Comme pour Georges Frêche, le tollé soulevé par ses propos n'est pas dû à la pire de ses déclarations, mais à celle de trop : "Les Français issus de l'immigration (sont) plus contrôlés que les autres parce que la plupart des trafiquants sont noirs et arabes... C'est un fait."

Cette phrase n'est pas sans rappeler la polémique soulevée par Renaud Camus. A l'époque, le goût douteux pour la comptabilité ethnique consistait à compter les journalistes juifs sur une station de radio. Quant à Frêche, son truc serait plutôt de compter les footballeurs noirs.

Dans les trois cas, plus l'émotion est grande, plus nos valeureux statisticiens sont sûrs d'engranger des soutiens parmi les amateurs d'évidences chiffrées et de francs-parlers. Ben quoi, c'est pas vrai ? Il y a beaucoup de Noirs dans l'équipe de France, beaucoup de juifs dans les médias et beaucoup d'Arabes et de Noirs dans les prisons ! Alors quoi, on peut plus rien dire ?

// --> // -->

Lire la suite

FRANCE AMERIQUE : ERIC ZEMMOUR, OU LA POSTURE DU POLEMISTE PROVOCATEUR

Chroniqueur et polémiste talentueux, Eric Zemmour, qui comparaît à partir de mardi pour diffamation et discrimination raciale, est omniprésent dans les médias où il s'est fait un nom en adoptant résolument des postures provocatrices.

A 52 ans, il cumule les postes entre la presse écrite (Le Figaro), la radio (RTL) et la télévision (France 2 et i-Télé), excellant dans les numéros de duettiste où il occupe volontiers le rôle du méchant. Passionné par la politique, il y aurait fait carrière s'il n'avait pas échoué par deux fois au concours de l'ENA. Il se rabattra sur le journalisme où Philippe Tesson lui met le pied à l'étrier en l'embauchant au service politique du Quotidien de Paris. Se définissant comme gaulliste, il aime pourfendre aussi bien le politiquement correct que l'anti-racisme ou les "droits-de-l'hommistes".

"Ce qu'on croit être des dérapages est en fait super-contrôlé", estime un de ses confrères qui le juge trop intelligent pour se laisser aller. "Zemmour adore prendre le contre-pied des idées reçues, quitte à passer pour un vieux réac, c'est un bretteur, avec la mauvaise foi que ça nécessite parfois", considère un autre. Mais à force de donner des avis tranchés sur tout, Eric Zemmour s'est forgé de solide inimitiés, notamment du coté des féministes, des associations anti-racistes ou de défense des droits des homosexuels.

Auteur prolixe, il a publié une douzaine d'ouvrages allant de la biographie (Edouard Balladur et Jacques Chirac) au roman (il a en a écrit trois) en passant par des essais. Dans "Le Premier sexe" (paru en 2006), il s'attaquait sans complaisance à l'égalité hommes-femmes, revendiquant le pouvoir pour les mâles dans une société frappée par la "démagogie du féminisme". Comme pour mieux justifier sa réussite à la force du poignet, Eric Zemmour aime a rappeler ses origines modestes et son enfance dans la banlieue est. Ce" qui ne l'empêche pas d'aimer le faste, comme son mémorable anniversaire au Petit Trianon à Versailles où des dizaines d'invités avaient été servis par du personnel en costume d'époque.

Après ses déclarations sur Canal+ en mars 2010 où il avait affirmé que "les Français issus de l'immigration sont plus contrôlés que les autres parce que la plupart des trafiquants sont noirs et arabes", il avait failli perdre sa place au Figaro. La direction du quotidien l'avait convoqué à un entretien préalable à son licenciement avant de renoncer à se séparer de lui. "Zemmour fait de l'audience, il plaît, c'est pour ça que ses employeurs ont toujours volé à son secours", selon un de ses proches. RTL avait défendu son éditorialiste au nom de "la diversité des opinions", tout en se disant "choquée" par ses propos à caractère raciste.

Source : France Amérique

LE MONDE : ERIC ZEMMOUR DEVANT LA JUSTICE MARDI POUR DISCRIMINATION RACIALE

lepoint.fr.jpg

"Les Français issus de l'immigration sont plus contrôlés que les autres parce que la plupart des trafiquants sont noirs et arabes… C'est un fait." Cette phrase, prononcée en mars 2010 sur le plateau de l'émission de Thierry Ardisson "Salut les terriens", sur Canal+, vaut à Eric Zemmour d'être poursuivi en justice par plusieurs associations. Son procès pour diffamation et discrimination raciale débute mardi 11 janvier et devrait durer trois jours.

Quelques heures plus tôt, le 6 mars, le chroniqueur avait tenu d'autres propos controversés sur le plateau d'une émission de France Ô, "L'Hebdo". Les employeurs "ont le droit" de refuser des Arabes ou des Noirs, avait-il répondu à une question qui lui avait été posée.

L'association SOS-Racisme a été la première à lancer des poursuites contre le polémiste. Selon elle, les propos d'Eric Zemmour tendent "à assimiler l'origine des personnes et la délinquance", une discrimination passible d'une sanction pénale. Sont également parties civiles le Mouvement contre le racisme et pour l'amitié entre les peuples (MRAP), la Licra, l'Union des étudiants juifs de France (UEJF) et J'accuse.

Eric Zemmour devrait être présent. Il a fait citer une dizaine de témoins parmi lesquels le député Claude Goasguen, le chroniqueur Eric Naulleau ou l'ancien secrétaire général de Reporters sans frontières (RSF) Robert Ménard. Dans une longue lettre adressée en mars au président de La Ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme (Licra), Eric Zemmour avait regretté que ses propos aient "pu heurter", tout en les maintenant.

Eric Zemmour avait reçu le soutien de l'avocat général près la cour d'appel de Paris, Philippe Bilger, qui l'a soutenu sur son blog, ce qui lui vallu d'être convoqué par le procureur général de Paris, François Falletti, afin qu'il lui "donne des explications sur cette opération", selon les termes de la ministre de la justice, Michèle Alliot-Marie.  Dans sa note datée du 17 mars, Philippe Bilger écrit notamment : "Tous les Noirs et tous les Arabes ne sont pas des trafiquants, mais beaucoup de ceux-ci sont noirs et arabes." Il parle de statistiques destinées à "masquer ce qui crève les yeux et l'esprit" et de "la censure qui [interdit] d'aborder clairement un tel sujet".

Pour en savoir plus :

- Les petits calculs d'Eric Zemmour, par Caroline Fourest

- De l'usage des probabilités : la tribune de Jean-Michel Claverie et la réponse d'Hugo Harari-Kermadec et Antoine Piétri

Source : Le Monde.fr (avec AFP)

07 janvier 2011

ZEMMOUR VS MLK : CHACUN SES REFERENCES

Chacunsesreferences.png

06 janvier 2011

SOS RACISME VS ZEMMOUR

SOS RACISME VS ZEMMOUR

zemmour3.png
ZEMMOUR EST POURSUIVI PAR SOS RACISME POUR INCITATION A LA HAINE RACIALE ET A LA DISCRIMINATION

 

VENEZ NOMBREUX AU TRIBUNAL CORRECTIONNEL DE PARIS LE 11-13-14 JANVIER PROCHAIN

POUR DIRE « STOP » A LA LIBERATION DE LA PAROLE RACISTE DANS LES MEDIAS

Dans deux émissions récentes (sur Canal + et France Ô), le chroniqueur Eric Zemmour, ciblait les populations d’origine africaine et maghrébine, les définissant comme des populations criminogènes et légitimant du même coup la discrimination raciale, pratique fort heureusement réprimée par la loi.

SOS Racisme a donc décidé de citer à comparaître Eric ZEMMOUR devant le Tribunal de Paris afin de mettre un terme à cette libération de la parole raciste omniprésente dans nos médias.

Pourquoi Eric Zemmour n’est ni un étendard de la liberté d’expression ni un représentant de la parole « populaire » ?

« C’est la connivence d’une partie des élites –et non du peuple– qui permet le maintien d’Eric Zemmour dans nos médias »

Sous couvert de dire tout haut ce que tout le monde pense tout bas, le discours d'Eric Zemmour renvoie en réalité aux idées d'une élite bien pensante, redoutant l'évolution d'une France métissée et progressiste... Soyons clair, il est celui qui dit tout haut ce que les racistes pensent tout bas!

En se cachant derrière une liberté d’expression « décomplexée », Eric Zemmour légitime les discriminations à l’embauche par les employeurs et le contrôle au faciès, et ce, en opposition totale avec les valeurs d’égalité et de fraternité depuis toujours défendues par la France!

Un an après le débat sur l’identité nationale et les nombreux discours racistes tenus, notamment par des responsables politiques, dans les préfectures sous la bienveillance de l’ancien ministre de l’immigration, SOS Racisme souhaite rappeler à Eric Zemmour et ses amis, les valeurs de cette France qu’ils chérissent tant, et leur faire comprendre qu’on ne peut déverser sa haine sur des personnes, en raison de leur appartenance ou non à une communauté, en toute impunité.

Suivez le procès en direct avec le Pôle Antidiscriminations de SOS Racisme sur Facebook et Twitter.

30 juin 2010

AFFAIRE GIROT DE LANGLADE : L'ANCIEN PRÉFET PERSISTE ET SIGNE

20 militants de SOS Racisme étaient présents lors de l'audience et ont interpellé le préfet avec des affiches de la nouvelle campagne contre la libération de la parole raciste : "Méfiez vous des idées qui puent.

Vidéo : http://jt.france3.fr/1920/ Mardi 29 juin 2010

happening de langdade.PNG

L'ancien préfet Paul Girot de Langlade comparaissait aujourd’hui mardi 29 juin devant le tribunal correctionnel de Créteil dans le Val-de-Marne (94) pour injures raciales. Suite à la première journée de son procès, celui-ci est resté sur ses positions.

Interrogé par les parties civiles, celui-ci s’est vu demander « Et pour un travail mal fait, vous diriez que c’est un travail d’arabe ? », ce à quoi il a répondu positivement. Cette réponse démontre une fois de plus que Mr Girot de Langlade est profondément pétri de préjugés à un point que l’on oserait imaginer de la part d’un ancien représentant de l’état.

Maître Adrian HERMANT, avocat d’SOS Racisme a rappelé le caractère récidiviste du prévenu suite à de précédents propos à caractère raciste tenus en 2004 et 2007.

Le parquet a requis la condamnation à une amende de 5000 euros.

SOS Racisme espère que la capacité d’indignation des français suite au débat sur l’identité nationale qui a donné lieu à de nombreux dérapages de cette nature, reste aussi importante.

Le tribunal rendra son délibéré le vendredi 2 juillet à 13h30.

 

29 juin 2010

Procès : Affaire Paul Girot de Langlade


langdade.jpg

L’ex-préfet Paul Girot de Langlade doit répondre demain d’injures raciales devant le tribunal correctionnel de Créteil.

Souvenez vous : le 31 juillet 2009, Paul Girot de Langlade, alors préfet hors-cadre chargé des états généraux de l’Outre-Mer, est en transit à Orly en compagnie de son épouse. Au moment du contrôle, l’alarme retentit et le ton monte avec les agents de sécurité qui reprochent au haut fonctionnaire de se plier de mauvaise grâce aux consignes et de vouloir « passer en force ». Une certaine confusion s’ensuit et, en quittant le portique, M. Girot de Langlade s’emporte et dit : « On se croirait en Afrique ici ! ».

Devant les enquêteurs, il reconnaît ces propos mais récuse toute connotation raciste et assure ne jamais avoir évoqué la couleur de peau des agents. Suite à ce qui apparaissait comme un nouveau dérapage, (en effet ce personnage au passé déjà chargé en raison de ses propos sur les gens du voyage), SOS Racisme avait alors demandé que la suspension du préfet se transforme en mise à la retraite ou en radiation de la Fonction publique s’il s’avérait que les propos incriminés avaient été tenus.

Dès le début août et le dépôt de la première plainte, M. Girot de Langlade, aujourd’hui âgé de 63 ans, est suspendu de ses fonctions. Il n’est en effet pas admissible qu’un représentant de la République puisse tenir des propos de cette nature car la République se doit d’exprimer, à travers ses représentants, les valeurs de liberté, d’égalité et de fraternité qui la fondent.

Il appartient maintenant à l’Etat de ne pas se satisfaire de ce « cas » mais de mettre en œuvre les outils nécessaires permettant d’exercer une vigilance de tous les instants sur la déontologie des représentants de l’Etat comme elle l’a fait pour le cas Brice HORTEFEUX.

Cette affaire avait suscité une forte indignation dans l’opinion publique. Nous espérons que la capacité d’indignation des français suite au débat sur l’identité nationale qui a donné lieu à de nombreux dérapages de cette nature, reste aussi importante.

27 juin 2010

MEFIEZ VOUS DES IDEES QUI PUENT !

arton1022-b3231.png

Contre la libération de la parole raciste SOS Racisme lance une campagne nationale contre la libération de la parole raciste

Le climat actuel dans notre société est nauséabond. Depuis plusieurs mois, pas une semaine ne se passe sans que le racisme ne soit agité. Tandis que les politiques hésitent de moins en moins à ériger les étrangers – et singulièrement les arabes – et leurs enfants en boucs émissaires, les medias semblent avoir trouvé un nouveau créneau en mettant en scène une véritable libération de la parole raciste.

Laisser faire, c’est laisser le lien social se déliter et le vivre ensemble s’affaiblir.

Laisser faire c’est accepter que notre société soit désormais régie par la logique du Ministère de l’Immigration et de l’Identité Nationale.

Parce que nous sommes attachés au vivre ensemble, nous refusons cette evolution inquiétante où la parole raciste a des odeurs de France rancie.

Nous appelons chacun à s’engager pour construire une société dans laquelle nous serons tous considérés à égale dignité.

LES PROPOS DE ZEMMOUR SONT CONTRAIRES A L'ESPRIT DE SERVICE PUBLIC

zemmour001.jpg

Dominique Sopo à Monsieur Patrick de Carolis PDG de France Télévisions Esplanade Henri de France 75015 Paris

Paris, le 26 avril 2010

Monsieur le Président,

Je me permets de vous écrire afin d’évoquer le cas de Monsieur Zemmour dont les propos récents ont à nouveau créé l’émoi. En effet, ce dernier, dans des émissions diffusées le 6 mars 2010 sur Canal+ et sur France Ô a, dans le premier cas, défini les populations d’origine maghrébine et africaine comme criminogènes tandis que, dans le second cas, il justifiait le bien-fondé de la discrimination raciale à l’emploi.

Lire la suite

ZEMMOUR EN JUSTICE POUR DIFFAMATION RACIALE ET INCITATION A LA HAINE RACIALE

10-03-26-zemmour-lepen-dieudonne.jpg

SOS Racisme, représentée par son avocat Maître Patrick Klugman, a transmis ce jour à Monsieur Eric Zemmour une citation à comparaître devant le TGI de Paris en date du 29 juin 2010.

A cette occasion, Monsieur Zemmour aura à répondre des délits de diffamation à caractère racial et d'incitation à la haine raciale. En effet, les propos tenus par Monsieur Zemmour sur Canal + et France O qui tendaient à assimiler l'origine des personnes et la délinquance d'un côté et qui justifiaient la discrimination raciale (pratique réprimée par la loi) d'un autre côté sont d'une extrême gravité.

Propos stigmatisants et propos d'incitation à discriminer des groupes de personnes en raison de leurs origines, voilà comment peuvent être considérés les propos de Monsieur Zemmour.

Les prétendues « excuses » de Monsieur Zemmour ne sauraient faire ici illusion. En effet, tout en prétendant s' « excuser », Monsieur Zemmour réitérait ses propos et niait tout dérapage de sa part.

Dominique SOPO, Président de SOS Racisme, déclare : « Monsieur Zemmour semble s'être fait une spécialité de propos stigmatisants et haineux envers les populations d'origine arabe et africaine. Dans un climat rendu délétère par le débat sur l'identité nationale et le populisme anti-immigré qui a miné le débat politique ces dernières semaines, les propos de Monsieur Zemmour participent de la légitimation d'une parole raciste et d'une pratique discriminatoire. Par ce procès, nous rappellerons à Monsieur Zemmour, pourfendeur du délitement républicain, que les lois de la République s'appliquent à tous, y compris à lui. »

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu