Avertir le modérateur

11 juillet 2011

Adecco tente de faire taire SOS Racisme

COMMUNIQUE DE PRESSE

SOS Racisme découvre avec consternation que les sociétés Adecco et Ajilon (ex-Districom) ont formé un nouveau pourvoi en cassation contre l’arrêt de la Cour d’appel de Paris du 28 juin 2011 les condamnant solidairement avec la société Garnier (Groupe l’Oréal) à verser 30 000€ de dommages-intérêts à notre association.

SOS Racisme s’interroge sur l’utilité de cet ultime recours alors que par un arrêt du 23 juin 2009 la Cour de cassation avait confirmé partiellement l’arrêt rendu par  la Cour d’appel de Paris le 6 juillet 2007, lequel condamnait les trois sociétés précitées à payer respectivement 30 000 euros d’amende pour discrimination raciale à l’embauche ainsi qu’à payer solidairement 30 000 euros de dommages-intérêts à l’association SOS Racisme.

Ainsi, ce nouveau pourvoi vise uniquement à contester les dommages-intérêts perçus par SOS Racisme dans le cadre de cette affaire.

L’attitude revancharde de ces grands groupes français est inadmissible et vise en réalité à exercer une pression sur notre organisation, pour nous empêcher de continuer notre combat visant à poursuivre les entreprises qui mettent en place des pratiques discriminatoires.

Ce recours intervenant juste après la récente condamnation; suite à une autre action de SOS Racisme, d’Adecco à Bruxelles le 31 mai dernier pour discrimination.

Après plus de dix ans de procédure, les sociétés Adecco et Ajilon devraient plutôt dépenser leur énergie à mettre en place des systèmes efficaces pour lutter contre les discriminations en leur sein.

Loïc RIGAUD - Responsable du Pôle Anti-discriminations de SOS Racisme

29 juin 2011

Paul Girot de Langlade, ex-préfet, condamné pour injure raciale

2069053784.PNG
La Cour d’appel de Paris à confirmé aujourd’hui la condamnation de l’ex-préfet Paul Girot de Langlade.

Ce dernier a été condamné à une peine d’amende de 1200€ avec sursis et 800€ de dommages et intérêts pour injure raciale à l’encontre de deux agents de sécurité.

Par cette décision, la Cour d’Appel de Paris vient de rappeler que nul n'est au dessus des lois, et ce malgré le retournement, politique?, du parquet qui avait demandé la condamnation en première instance et la relaxe en appel…

Il n’est en effet pas admissible qu’un représentant de l’Etat puisse tenir des propos de cette nature et doit être tenu à un devoir d'exemplarité.

Ces propos s’inscrivaient dans un contexte de libération de la parole raciste suite au débat sur l’identité nationale.

Souvenez vous : le 31 juillet 2009, Paul Girot de Langlade, alors préfet hors-cadre chargé des états généraux de l’Outre-Mer, est en transit à Orly en compagnie de son épouse. Au moment du contrôle, l’alarme retentit et le ton monte avec les agents de sécurité qui reprochent au haut fonctionnaire de se plier de mauvaise grâce aux consignes et de vouloir « passer en force ». Une certaine confusion s’ensuit et, en quittant le portique, M. Girot de Langlade s’emporte et dit : «On se croirait en Afrique ici!».

22 avril 2011

SOS Racisme a saisi la Cour de justice à l’encontre de M. Claude Guéant, Ministre de l’Intérieur, pour des propos contraires à la Constitution française et relevant de la qualification pénale d’incitation à la discrimination raciale.

SOS Racisme a saisi la Cour de justice à l’encontre de M. Claude Guéant, Ministre de l’Intérieur, pour des propos contraires à la Constitution française et relevant de la qualification pénale d’incitation à la discrimination raciale.

Le 4 avril 2011, en marge d’un déplacement officiel dans le cadre de la visite de la chaine de sécurité en Loire atlantique, le Ministre de l’Intérieur Monsieur Claude Guéant, a tenu les propos suivants devant les micros de plusieurs chaînes de radio françaises :

« En 1905, il y a avait très peu de musulmans en France, aujourd’hui il y en a entre 5 et 6 millions. L’accroissement du nombre de fidèles et un certain nombre de comportements pose problème. Je dirai tout simplement qu’il n’y a aucune raison que la République accorde à une religion particulière plus de droits qu’elle en a accordés en 1905 à des religions qui étaient anciennement ancrées dans notre pays. Il est clair que les prières dans les rues choquent un certain nombre de concitoyens. On ne pratique pas son culte dans la rue. Ce type de pratiques leur porte préjudice ».

Pour SOS Racisme, ces propos ne sont pas un simple dérapage mais s’inscrivent dans un discours récurrent chez le nouveau Ministre de l’Intérieur, discours fondé pour l’essentiel sur la xénophobie et la discrimination.

Dans un entretien donné au journal Le Monde le 15 mars 2011, le Ministre de l’Intérieur expliquait qu’un « gouvernement doit travailler en fonction de ce qu’il estime être nécessaire et il doit être à l’écoute de la population. Les Français ont le sentiment que les flux (migratoires) non maîtrisés changent leur environnement. Ils ne sont pas xénophobe. Ils veulent que la France reste la France ».

Dans la même stratégie politique, le 17 mars dernier, au micro de la radio Europe 1, Monsieur Claude Guéant tenait des propos proches des thématiques du Front National sur l’immigration, en expliquant que « Les Français à force d’immigration incontrôlée ont parfois le sentiment de ne plus être chez eux, ou bien ils ont le sentiment de voir des pratiques qui s’imposent à eux et qui ne correspondent pas aux règles de notre vie sociale ». Il précisait également à ce sujet que « Nos compatriotes veulent choisir leur mode vie, ils ne veulent pas qu’on leur impose un mode de vie ».

M. Claude Guéant s’illustrait à nouveau le 21 mars dernier en expliquant à un journaliste du Figaro Talk pourquoi Nicolas Sarkozy avait eu raison de prendre « la tête de la croisade pour mobiliser le Conseil de sécurité des Nations Unies et puis la Ligue arabe et l’Union africaine » concernant la Libye. Ses propos exacts étaient les suivants : « Heureusement qu’il était là. Parce que le monde entier s’apprêtait à contempler à la télévision des massacres commis par le colonel Kadhafi, heureusement, le président a pris la tête de la croisade pour mobiliser le Conseil de sécurité des Nations Unies et puis la ligue arabe et l’Union africaine ».

Pour SOS Racisme, représentée dans ce dossier par Maître Lef Forster et Maître Patrick Klugman, ces propos relèvent de l’incitation à la discrimination raciale.

Pour Dominique Sopo, président de SOS Racisme : « Ces propos sont d’un extrême gravité, en contradiction totale avec les valeurs de la République, valeurs qu’un Ministre se doit de promouvoir et non de contribuer à affaiblir. »

04 avril 2011

MEETING SUR LA LAICITE CE SOIR - L'UMP VIRE AU BLEU MARINE

197869_144286328970775_100001682254674_264349_3491980_n.jpg

A la veille du débat nauséabond sur l’islam organisé par l’UMP,

SOS Racisme vous invite à venir défendre les valeurs républicaines

et rejeter la haine et la lepénisation des esprits !

La France vit ces mois-ci une période charnière dont l’issue marquera profondément la décennie à venir.

Depuis le 21 avril 2002 et l’accession du Front national au deuxième tour de l’élection présidentielle un climat malsain règne sur le débat public.

Jour après jour les fondements de notre société républicaine sont remis en cause. Les piliers du vivre ensemble que sont la laïcité, la liberté, l’égalité et la fraternité sont fragilisés par ceux qui nous gouvernent, englués dans des visions bassement électoralistes.

Ceux dont la fonction au service de l’intérêt général commande la cohérence et l’exemplarité jouent avec ces principes comme le vent joue avec une girouette.

Aujourd’hui un cap est franchit : l’extrême droite, sondage après sondage, s’ancre durablement comme une des principales force politique du pays et la perspective qu’elle devienne la première n’est plus un jeu de l’esprit.

A la veille du débat nauséabond sur l’islam organisé par l’UMP, SOS Racisme vous invite le 4 avril à venir défendre les valeurs républicaines et rejeter la haine et la lepénisation des esprits !

http://www.facebook.com/event.php?e...

DEBAT ORGANISE PAR SOS RACISME

CE SOIR, LUNDI 4 AVRIL A 19H00

MAIRIE DU 3EME ARRONDISSEMENT DE PARIS

2 rue Eugène Spuller, 75003 Paris M°Répu/Temple/Arts et Métiers

30 mars 2011

SOS RACISME : LA CIRCULAIRE ANTI-ROMS AUJOURD’HUI DEVANT CONSEIL D’ETAT

circulaire4.jpg

COMMUNIQUE DE PRESSE DE SOS RACISME

Afin de lutter contre la politique de stigmatisation des Roms et des gens du voyage initiée par le Gouvernement, SOS RACISME, soutenue par la FNASAT-Gens du Voyage, a engagé une série de procédures en vue de mettre en lumière les pratiques discriminatoires mises en place dans ce cadre.

Ainsi, le 20 septembre 2010, un recours en annulation avait donc été déposé devant le Conseil d’Etat à l’encontre des circulaires 5 août et du 13 septembre 2010, à l’occasion duquel SOS RACISME avait sollicité la communication des synthèses annexées à ces circulaires devant permettre aux autorités de suivre l’avancée des opérations de démantèlement des camps de Roms.

Considérant l’urgence et l’importance de cette affaire, la haute juridiction avait réduit les délais de procédure, et vient ainsi de fixer l’audience au 30 mars prochain, lors de laquelle SOS Racisme sera représenté par Maître Alain MONOD.

A l’occasion d’une conférence de presse le 21 mars dernier, SOS RACISME avait dénoncé la volonté délibérée du Ministre de l’Intérieur d’obstruer l’établissement de la vérité en refusant de rendre publique ces feuillets constitutifs selon SOS RACISME, d’un fichage ethno-racial des populations Roms.

Le 15 février dernier, le Conseil d’Etat a pourtant ordonné une mesure supplémentaire d’instruction, concernant ces feuilles de synthèses. Outre le fait d’avoir refusé de les rendre publique, le Ministre a tout simplement ignoré cette injonction. SOS RACISME ose espérer que le Ministre de l’intérieur fera preuve d’un peu de courage et produira les synthèses attestant que des pratiques discriminatoires ont bien été commises à l’égard d’une population en raison de son appartenance à une ethnie.

RAPPEL DE LA PROCEDURE :

COMMUNIQUE DE PRESSE : "POUR METTRE FIN A LA CHASSE AUX ROMS" : ici

DOSSIER PRESSE : A télécharger

LE RECOURS EN ANNULATION DES CIRCULAIRES DU 5 AOÛT ET DU 13 SEPTEMBRE 2010 : ici

LES CIRCULAIRES DU 5 AOÛT ET DU 13 SEPTEMBRE : ici et ici

Tableaux annexes à la circulaire visant spécifiquement les Roms :

 

Annexe1.jpg
annexe2.jpg

17 mars 2011

CONDAMNATION CONFIRMEE POUR DIEUDONNE

COMMUNIQUE DE PRESSE DE SOS RACISME

La Cour d’Appel du tribunal correctionnel de Paris vient de confirmer la condamnation de Monsieur Dieudonné M’BALA M’BALA à 10.000 euros d’amende et à publier le dispositif du jugement dans deux grands quotidiens pour injure raciale. Il doit également reverser 4000€ d’article 475-1 au titre des frais de justice aux huit organisations parties civiles, qui se cumulent avec les 8000€ d’article 475-1 en première instance.

SOS Racisme se félicite de cette condamnation à l’encontre de Dieudonné qui ne fait plus rire personne depuis qu’il a transformé ses spectacles en tribunes politiques antisémites.

Ce dernier a fait depuis plusieurs années de sa spécialité la dénonciation paranoïaque et systématique des Juifs. Le 26 décembre 2008, lors de son spectacle au Zénith, Dieudonné a atteint le summum de sa haine en faisant remettre à Robert Faurisson, chantre du négationnisme dont les théories consistent à contester l’existence des chambres à gaz et la réalité de la Shoah, « le prix de l’infréquentabilité et de l’insolence », par un acteur déguisé en déporté juif.

Par cette décision les juges protègent et renforcent la liberté d’expression des manipulations qui sont faites par toute une série d’individus racistes et/ou antisémites, qui souhaitent déverser leurs haines en toute impunité. La Cour d’Appel vient leur rappeler une nouvelle fois que la liberté d’expression n’est pas la liberté d’inciter à la haine raciale.

16 mars 2011

SOS RACISME DEMANDE LA MISE EN PLACE D’UNE BARRIERE SANITAIRE CONTRE LE RACISME AU SEIN DE L’UMP

COMMUNIQUE DE PRESSE DE SOS RACISME

SOS Racisme prend acte de la décision prise par la direction de l’UMP de suspendre de ses fonctions Mme Josiane PLATARET, suppléante aux élections cantonales dans le premier canton en Ardèche.

Cette suspension vient à point nommé alors que nous doutions de l’engagement républicain de Jean François COPE qui avait invité et applaudit les propos d’Eric Zemmour, en demandant également aux députés de supprimer les lois condamnant les propos racistes.

Ce parti se revendique encore des valeurs républicaines, il ne pouvait soutenir ce type de propos stigmatisant et racistes.

Nous invitons maintenant la direction de l’UMP à faire preuve du même discernement à l’égard de ses membres, comme Chantal Brunel ou encore Geoffroy Didier, candidat dans le Val d’Oise, qui fustigent les immigrés et les musulmans.

Le comportement de ces élus reflète le climat nauséabond qui règne au sein de ce parti politique. Il devient urgent pour l’UMP de mettre en place une barrière sanitaire contre le racisme au sein de son parti.

RACISME EN ARDECHE : UNE CANDIDATE UMP DERAPE

COMMUNIQUE DE PRESSE DE SOS RACISME
plataret13.jpg
Impression écran du profil facebook de Josaine Plataret

SOS Racisme Rhône-Alpes tient à condamner avec la plus grande fermeté les propos de Mme Josiane PLATARET, suppléante du candidat UMP dans la première circonscription aux élections cantonales dans l’Ardèche.

Cette dernière tient à plusieurs reprises, des propos inacceptables sur Facebook, sur son mur public : Tour à tour sont visés les musulmans, les arabes, les homosexuels, les fonctionnaires….

Avec  un humour assez singulier, Mme PLATARET manifeste de façon incessante et antipathique des propos stigmatisants extrêmement dangereux. Elle en a par ailleurs conscience puisqu’elle commente un de ces statuts en disant « Je vais finir comme Eric ZEMMOUR ».

 

  • Voici par exemple une blague qu’elle a publiée le 23 Janvier 2011 à 17h32 : « Pourquoi les femmes arabes marchent de travers ? Parce qu’elles sont voilées »
  • Cette fois ci le 15 Janvier à 19h41 ce sont les arabes qui en prennent pour leur grade : « comment appelle t’on un arabe dans une bassine d’eau bouillante ? Un gris bouilli ».

SOS Racisme, depuis 25 ans, s’efforce de rappeler par le biais d’actions de prévention le cadre républicain. Nous ne pouvons accepter une libération de la parole raciste, surtout de la part d’une responsable politique.

Dans une période de poussée du Front National, de repli communautaire, nous voyons, avec les propos de cette candidate, la dérive xénophobe d’une aile de l’UMP.

Nous invitons les électeurs ardéchois de la première circonscription, sensibles aux principes républicains que sont la tolérance, l’universalisme et l’humanisme à se poser les bonnes questions dans l’isoloir  lors des cantonales ardéchoises des 20 et 27 Mars prochain.

Plus d'infos sur le Facebook de SOS Racisme Rhône Alpes : http://www.facebook.com/#!/profile.php?id=100001743345559...

 

D'autres impressions écran :

plataret12.jpg
plataret11.jpg
plataret10.jpg
plataret9.jpg
plataret8.jpg
plataret6.jpg
plataret3.jpg
plataret15.jpg
plataret26.jpg

06 mars 2011

1ÈRE NUIT EUROPÉENNE DU TESTING

Press release :

The European Grassroots Antiracist Movement – EGAM - conducts the first Europe-wide testing against racial discriminations


A European first

 

This night, the civil society European Grassroots Antiracist Movement – EGAM – has conducted the first Europe-wide testing against racial and ethnic discriminations.

In 14 countries, the activists have tested, all night long, the nightlife places in the main capitals and cities of Europe. In 15 cities, 35 nightlife places have been found discriminating. You will find the results of the testings, for each country, at the end of this press release.

Following weeks of preparation, coordination, and training sessions organized all over Europe, this first European Testing Night is only the beginning of a long-term Europe-wide campaign against racial and ethnic discriminations. The method being used, the testing, is a tool that was invented by the Civil Rights Movement in the US to fight racial segregation and later discriminations.

Starting with this first testing night, the European antiracist civil society will test the continent on a regular basis, in order to raise awareness on, and denounce the racial and ethnic discriminations that prevent parts of the European population from having just and equal access to housing, work, entertainment, etc.

The European political context favors the increase in racial discriminations

Although people are discriminated for different reasons in the different countries, the racial discriminations are a phenomenon on the rise all over Europe.

The European Testing Night takes place in a political context that favors this increase : the far right and populist political forces take advantage of the current economic and social crisis to gain influence, meet election success, enter parliaments, being sometimes a part of governmental coalitions or their irreplaceable support.

These political forces spread a racist ideology of exclusion and hatred against parts of their national populations, trying to impose on them a de facto domination on racial and ethnic basis.

With regards to this harsh political context, the European antiracist civil society is attached even more to the European dream of a continent free of racial and ethnic discriminations, where all citizens have equal rights, pursuant to legal regulations and in practice.

Europe is not at level with its aspiring values when it comes to fighting racial discriminations

Although good intentions are proclaimed, Europe does not take proper steps to confront this situation.

The European Testing Night was prepared and conducted with no institutional nor financial support from the European institutions, including, of course, EU institutions.

This is only one blatant example of the inability of these institutions to really tackle the problem of racial discriminations on the continent.

In particular, they do not provide enough support for the emergence of a real civil society, in relationship with, but independent from them, since they regard it too much as an extension of themselves.

Doing so, they prevent the voices of millions of citizens from being heard, and they do not provide Europe with the appropriate means to combat racial and ethnic discriminations.

To combat racial and ethnic discriminations, a strong and clear support to the European antiracist civil society is needed, now more than ever.

Activists’ security is at stake

In various countries, conducting the testings results in a serious threat to the personal safety of the testers and the institutional safety of the organizations.

We rely on the national and local authorities to pay a special attention to the personal and institutional protection of the EGAM Members and activists who have conducted the European Testing Night in their countries.

 

The European Testing Night was conducted by EGAM, whose Members are :

Mjaft! (Albania), ZARA – Zivilcourage und Anti-Rassismus-Arbeit & SOS Mitmensch (Austria), Kif Kif (Belgium), Youth Initiative for Human Rights (YIHR) – Bosnia (Bosnia), Bulgarian Helsinki Committee (Bulgaria), YIHR – Croatia (Croatia), SOS mod racism & Nordic Network Against Racism (Denmark), Estonian Institute for Human Rights (Estonia), Finnish League for Human Rights (Finland), SOS Racisme (France), ADNB & Karawanserei Toleranzin (Germany), Greek Forum for Migrants (Greece), TASZ – Civil Liberties Union & NEKI (Hungary), SOS Razzismo (Italy), YIHR – Kosovo (Kosovo), Latvian Center for Human Rights (Latvia), Moldovan Institute for Human Rights (Moldova), YIHR – Montenegro (Montenegro), Hi5 & Radar (Netherlands), Norwegian Center Against Racism (Norway), Open Republic & Never Again! (Poland), Romani Criss (Romania), YIHR – Serbia (Serbia), Ludia proti rasizmu (Slovakia), Ekvilib institute (Slovenia), SOS Racismo (Spain), Centrum mot rasism (Sweden), DurDe! (Turkey).

The action was conducted in partnership with national partners, including :

Roma Active (Albania), Center for Positive Integration (Denmark), HR local monitors (Romania), Regional Centre for Minorities & Novi Svet (Serbia), The Anti-Discrimination Bureaus of Eskilstuna, Kalmar, Karlstad, Norrköping, Uppsala and Örebro (Sweden).


European Testing Night – Results of the successful testings

 

Country

Cities

Names of the places tested

Organizations

Discriminations shown against

Albania

Tirana

Four (4) places : three (3) bars and one (1) restaurant were found discriminating.

For security reasons, the names will not be published.

MJAFT! Movement & Roma Active Albania

Roma

Belgium

Anvers

Velvet Lounge

Kif Kif

Arabic and African

Denmark

Copenhagen

Krasnapolsky

Center for Positive Integration & SOS mod racisme

The testers are citizens with backgrounds from Middle East (Turkey, Iran) and Africa (Somalia, South Africa)

France

Paris

Duplex

SOS Racisme

Arabic and African

Madame

Lyon

KGB

Besançon

Le Bristol

Germany

Dresden

Results to be confirmed

Karawanserei Toleranzin

Norway

Oslo

Buddha

The Norwegian Centre against Racism

The testers are Norwegian citizens, with backgrounds from Tanzania, Ghana, and Sri Lanka

Havanna

3 brødre

Poland

Warsaw

Mono Bar

Open Republic

Black

Klub Park

Enclava

Romania

Bucharest

Belaggio

Romani CRISS, Human Rights local monitors

Roma

Kultur House

Player

Cluj-Napoca

Janis

After

Craiova

Glitter

Club 300

Pubs

Botosani

1 place was found discriminating

Serbia

Belgrade

Mr. Stefan Braun

Regional Centre for Minorities

Roma

Spain

Bilbao

Big Ben

SOS Racismo Bilbao

Black & Arabian

Weekender

El Tres

Bongo Loco

Every

Divino Cielo

Galeon

La Otxoa

Sweden

Stockholm

1 place was found discriminating

Swedish Anti-discrimination Bureaus

Testers were from Middle Eastern backgrounds

02 mars 2011

JOHN GALLIANO : UNE OBSESSION ANTISEMITE?

Suite à la vidéo amateur montrant John Galliano tenant, le 12 décembre dernier, un discours pro-hitlérien et antisémite, les plaintes déposées ces dernières heures à l’encontre de ce créateur prennent une consistance toute particulière.

Déjà épinglé pour des propos d’une extrême gravité, Monsieur Galliano semble avoir ajouté à l’ignominie de ses paroles la lâcheté d’un déni, aujourd’hui de plus en plus fragilisé.

SOS Racisme se tiendra aux côtés du Parquet et des victimes des propos incriminés afin d’appuyer les procédures judiciaires en cours.

17 décembre 2010

NON A L’EXTRÊME DROITE, NON AU RACISME, NON A LA POLITIQUE DU BOUC ÉMISSAIRE

marine lepen.jpg

SOS Racisme VS les « Assises internationales contre l’islamisation de nos pays » ce 18 décembre

SOS Racisme appelle à un rassemblement samedi 18 décembre pour dénoncer la tenue des « Assises internationales contre l’islamisation de nos pays » organisées par une vingtaine d’organisations d’extrême-droite.

Sous couvert de défense de la laïcité, cet événement constitue une grave atteinte aux valeurs de la république et du vivre ensemble.

Nous refusons la stigmatisation des musulmans, dans un contexte politique alarmant de libération de la parole raciste au plus haut niveau de l’Etat.

Nous appelons nos dirigeants à faire face à leurs responsabilités : discriminations, xénophobie, incitation à la haine raciale, stigmatisation de parties de la population, ce type de colloque raciste est l’illustration d’une forme de passage à l’acte clair, résultant du climat nauséabond ambiant.

Par ailleurs, la présence annoncée d’élus de la République à ce meeting est une honte si elle se concrétisait.

Nous ne devons pas accepter cette provocation raciste et appelons toutes celles et ceux qui refusent cette logique de xénophobie et de haine à manifester samedi 18 décembre.

MANIFESTATION : SAMEDI 18 DÉCEMBRE À 11H Place des Fonds Verts à Paris (M° Dugommier ou Daumesnil)

Share

25 novembre 2010

MIL'IM LYON CONDAMNÉE POUR DISCRIMINATION RACIALE

milim.PNG

Nouvelle condamnation d’une propriétaire d’agence immobilière pour discrimination raciale.

Le tribunal correctionnel de Lyon à condamné ce jour l’ancienne responsable de l’agence MIL’IM de Lyon à une peine d’emprisonnement de six mois assortie d’un sursis, au paiement de 1500 euros de dommages et intérêts à SOS Racisme ainsi que 1000 euros pour les frais de justice. En outre, la publication du jugement a été ordonnée dans le journal « Paru Vendu » (à hauteur de 1 500€).

Suite à divers témoignages de salariés des agences MIL’IM dénonçant l’existence d’un système de codification des ordres discriminatoires, SOS Racisme a organisé au mois de septembre 2001 des opérations Testing sur une vingtaine d’agence en France.

Les testings avaient alors révélé de nombreuses discriminations à l’encontre des testeurs d’origine extra européenne, ceux-ci avaient en effet obtenu moins de propositions que leurs homologues d’origine européenne.

Ce système discriminatoire avaient notamment été mis en place sur la base d’un document interne intitulé « Démarche qualité – MIL’IM », qui permettait au propriétaire de préciser l’origine souhaitée du locataire.

C’est dans ces conditions que l’association SOS Racisme a déposé plainte le 14 avril 2003, pour des faits de discrimination et de fichage ethno-racial des locataires commis par l’agence immobilière MIL’IM LYON.

SOS Racisme se félicite de la publication de ce jugement qui aura un effet dissuasif tant à l’égard des propriétaires que des intermédiaires du logement Lyon.

La discrimination dans l’accès au logement à pour conséquence d’organiser la ghettoïsation des populations en fonction de leurs origines et doit donc être lourdement condamné.

Par cette seconde condamnation à de la prison assortie de sursis, à l’encontre de l’ancienne propriétaire des agences de Lyon et Vienne, les Juges viennent rappeler la responsabilité pénale des donneurs d’ordres discriminatoires.

Après plus de 7 années de procédure, la justice donne une fois de plus raison à SOS Racisme et nous invite à amplifier le combat contre les systèmes discriminatoires.

Share

07 octobre 2010

CIRCULAIRE : SOS RACISME DÉPOSE UN RECOURS DEVANT LE CONSEIL D'ETAT


circulaire3.png
COMMUNIQUE DE PRESSE

SOS Racisme tient à manifester son indignation du fait de la circulaire adressée par le Ministère de l’Intérieur aux Préfets le 5 août dernier et faisant explicitement mention des « roms ».

Il apparaît qu’un texte de la République ayant une visée répressive fait désormais ainsi explicitement référence à un groupe défini ethniquement.

Cette circulaire ne fait finalement que reprendre sur le papier ce que les discours officiels de cet été auront insinué : il est possible de déroger au principe d’égalité envers certaines personnes vivant sur le territoire national.

SOS Racisme déposera un recours devant le Conseil d’Etat afin de contester la légalité de cette circulaire et étudie la possibilité d’une action pénale pour provocation à la discrimination raciale.

Au-delà, il appartient aujourd’hui au Ministre de l’Intérieur de s’expliquer sur cette circulaire, d’expliquer comment un tel texte a pu sortir de ses services et de prendre les sanctions appropriées, à moins de penser que le Ministre soit solidaire de ce ciblage d’un groupe au sein de la population.

Téléchargez les circulaires concernées :

- Circulaire 13 septembre

Circulaire_du_9_août

Circulaire_du_5 août

- Circulaire_du_24_juin

11 août 2010

PROCES DES COLLEURS D’AFFICHES DU FRONT NATIONAL : UNE SANCTION EXEMPLAIRE

 

Le tribunal correctionnel de Villefranche-sur-Saône vient de condamner deux militants du Front National : Mr VALLS à 12 mois de prison ferme assorti d’un sursis de 6 mois avec mise à l’épreuve et Mr ANDRE, à 8 mois de prison ferme assortis d’un sursis de 4 mois avec mise à l’épreuve. Ils doivent également verser la somme de 15 000 € à titre de dommages et intérêts à l’intention des victimes et à leur assureur.

C’est dans le cadre de la campagne législative de 2007 portée par Geoffroy DAQUIN, alors candidat Front National de la 8ème circonscription du Rhône, qu’une altercation avait eu lieu entre plusieurs militants du FN et un habitant de Thizy.

Les faits qui leur étaient reprochés ont été commis en réunion et avec armes, à savoir une hampe de drapeau et un bâton en bois. Les prévenus ont alors été poursuivis pour violences entraînant une ITT de plus de 8 jours (64 jours).

SOS Racisme avait alors dénoncé le recours systématique à la violence des militants de ce parti d’extrême droite, qui se montrent incapables de s’inscrire dans un processus démocratique d’élections législatives.

Cette condamnation exemplaire est une victoire pour le combat mené contre le Front National.

Dans ce contexte de libération de la parole raciste, cette affaire vient rappeler à quel point la frontière est mince entre les discours haineux et les passages à l’acte dramatiques.

30 juin 2010

AFFAIRE GIROT DE LANGLADE : L'ANCIEN PRÉFET PERSISTE ET SIGNE

20 militants de SOS Racisme étaient présents lors de l'audience et ont interpellé le préfet avec des affiches de la nouvelle campagne contre la libération de la parole raciste : "Méfiez vous des idées qui puent.

Vidéo : http://jt.france3.fr/1920/ Mardi 29 juin 2010

happening de langdade.PNG

L'ancien préfet Paul Girot de Langlade comparaissait aujourd’hui mardi 29 juin devant le tribunal correctionnel de Créteil dans le Val-de-Marne (94) pour injures raciales. Suite à la première journée de son procès, celui-ci est resté sur ses positions.

Interrogé par les parties civiles, celui-ci s’est vu demander « Et pour un travail mal fait, vous diriez que c’est un travail d’arabe ? », ce à quoi il a répondu positivement. Cette réponse démontre une fois de plus que Mr Girot de Langlade est profondément pétri de préjugés à un point que l’on oserait imaginer de la part d’un ancien représentant de l’état.

Maître Adrian HERMANT, avocat d’SOS Racisme a rappelé le caractère récidiviste du prévenu suite à de précédents propos à caractère raciste tenus en 2004 et 2007.

Le parquet a requis la condamnation à une amende de 5000 euros.

SOS Racisme espère que la capacité d’indignation des français suite au débat sur l’identité nationale qui a donné lieu à de nombreux dérapages de cette nature, reste aussi importante.

Le tribunal rendra son délibéré le vendredi 2 juillet à 13h30.

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu