Avertir le modérateur

10 février 2011

HOCHFELDEN – TRUCHTERSHEIM : LA GENDARMERIE APPELLE A LA CHASSE AUX ETRANGERS !

circulaire4.jpg

SOS Racisme a pris connaissance d’un courrier rendu public par « les Dernières Nouvelles d’Alsace », envoyé par la gendarmerie des cantons de HOCHFELDEN – TRUCHTERSHEIM (67) aux différents maires des communes situées sur ces territoires.

Ce courrier invite les maires à sensibiliser leurs citoyens par « le biais [des] conseillers municipaux et agents municipaux » pour « signaler tout comportement suspect d’individus étrangers à la commune et plus particulièrement les personnes originaires des pays de le l’Est et des Balkans » afin de lutter contre les cambriolages.

Ainsi, le maire de KIRRWILLER a pris cette consigne à la lettre avec un zèle particulier, puisque n’étant pas destinataire originaire du courrier, il l’a fait distribuer à l’ensemble de ses concitoyens, stigmatisant ainsi toute une population comme potentiellement criminogène.

Par ailleurs, SOS Racisme s’interroge également sur les consignes de procéder à des contrôles d’identité au faciès par les gendarmes « à plusieurs postes stratégiques du territoire afin de localiser les individus susceptibles de commettre les cambriolages », visant ainsi spécifiquement  les étrangers originaires d’Europe de l’Est et des Balkans.

Selon Dominique SOPO, Président de SOS RACISME,  « Ce courrier incite à la chasse aux étrangers de l’Est. Ce genre de directive n’a rien d’étonnant, 6 mois après la mise en place d’une politique discriminatoire envers les Roms commis au plus haut niveau de l’Etat ».

SOS RACISME entend dont porter plainte pour diffamation raciale à l’encontre des auteurs de ce courrier et ceux qui ont relayé ces directives. L’association procédera également à la saisine de la Commission Nationale de Déontologie et de Sécurité afin de faire sanctionner ce type de comportement.

SOS Racisme demande enfin au préfet de prendre toutes les mesures nécessaires pour mettre un terme à ce système de délation et sanctionner les responsables.

DISCRIMINATION : LE SITE ADMISSION POSTE-BAC.FR MODIFIE

Le ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche a revu sa copie. Sous la pression de la Ligue des droits de l'homme (LDH) et de syndicats de parents d'élèves, de lycéens et d'étudiants, le site Admission post-bac.fr, qui regroupe l'ensemble des formations accessibles une fois le bac en poche, a modifié ses pages Internet, afin qu'il n'induise «aucune discrimination» à l'égard des étrangers.

La semaine dernière, en découvrant que les étrangers ne pouvaient se pré-inscrire via le site gouvernemental à une formation en apprentissage, la Ligue des droits de l'homme (LDH) avait jugé la procédure «discriminatoire» et «parfaitement illégale».

Apprentissage : la pré-inscription en ligne possible pour les étrangers

«Le site est désormais ouvert aux pré-inscriptions dans les formations en apprentissage à tout élève qui en fait la demande, quelle que soit sa nationalité et son lieu de résidence», a expliqué le ministère dans un communiqué. D'autre part, il «affiche désormais une information précise sur la liste des titres de séjour permettant aux candidats étrangers de conclure un contrat d'apprentissage afin de transformer cette pré-inscription en inscription définitive».

Celle-ci sera «soumise à l'obtention d'un titre de séjour permettant de conclure un contrat d'apprentissage», précise le ministère qui invite les candidats à consulter le site service-public.fr.». De quoi décourager lycéens et  étudiants sans-papiers.

Source : LeParisien.fr

ADECCO BRUXELLE DEVANT LA JUSTICE POUR DISCRIMINATION RACIALE

tf1-lci-affiche-d-adecco-contre-la-discrimination-2186632_1902.jpg

Le 10 février, se tiendra à 9h30 au Palais de justice de Bruxelles le procès opposant SOS RACISME, la FGTB et l’association Kif kif à ADECCO, numéro 1 mondial du travail temporaire pour des faits de discrimination raciale.

Cette audience, devant les juridictions civiles belges, intervient alors que SOS RACISME avait assigné la branche belge d’ADECCO pour discrimination raciale à l’embauche. En effet, entre 2000 et 2001, les fiches de poste vacants étaient annotées de la mention BBB – en référence à la race bovine « Blanc-Bleu-Belge – signifiant « pas d’étranger » ou « pas d’arabe » dans le cadre de certaines missions. Ces mentions, codifiant les demandes discriminatoires des clients d’ADECCO, ont été révélées dans des correspondances internes échangées entre plusieurs agences du groupe.

Neuf ans auparavant, SOS RACISME avait déjà porté plainte auprès des juridictions pénales pour ces mêmes faits. Or, la justice belge avait décidé fin juin 2008 de ne pas renvoyer en correctionnel les dirigeants d’ADECCO en raison d’un problème de procédure lié à la langue utilisée. En effet, l’instruction a été menée en français par la justice et non en néerlandais, alors que le siège d’ADECCO en Belgique se situe en Flandre, la région néerlandophone du pays.

C’est dans ces conditions, et afin que soit reconnue enfin comme illicite la mise en place d’un tel système discriminatoire, que l’association a entendu, malgré les obstacles rencontrés, poursuivre son combat sur le terrain civil.

Ce n’est pas la première procédure engagée à l’encontre du spécialiste du travail temporaire, puisque SOS RACISME a déjà fait condamner pénalement ADECCO et deux de ses clients, Garnier et Ajilon, pour des faits similaires. En effet, les recruteurs avaient eu pour consigne de n’embaucher que des animatrices de vente « BBR » (bleu, blanc, rouge) dans le cadre d’une campagne pour les produits Garnier (groupe l’Oréal) en 2000.

Une autre procédure engagée en 2001 contre ADECCO pour des faits de discrimination raciale et de fichage ethno-racial des intérimaires, dans le secteur de la restauration, est toujours pendante devant les juridictions pénales françaises.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu