Avertir le modérateur

26 mars 2011

TRIBUNE : LE VRAI VISAGE DU PARTI DE MARINE LE PEN

Tribune, par Dominique SOPO, Président de SOS Racisme

AU FN, LES NAZIS SONT CANDIDATS !

C’est avec stupéfaction, mais sans réelle surprise, que SOS Racisme vient de découvrir les photos d’un candidat FN, qualifié pour le second tour des élections cantonales, en train de faire un salut nazi.

Alexandre Gabriac, candidat dans un des cantons de Grenoble, montre là le vrai visage du parti de Marine Le Pen, un parti viscéralement gangréné par le racisme et l’antisémitisme au point que ses membres ne semblent pas hésiter à se mettre en scène de la façon la plus immonde en choisissant pour arrière-fond…un drapeau nazi !

Voici donc ce qu’est ce parti qui se présente comme le porte-voix de la France réelle. Un parti nostalgique du nazisme et de ses méfaits en raison desquels les Français eurent à payer le prix du sang pendant la Seconde Guerre Mondiale. Un prix du sang payé d’ailleurs à quelques kilomètres de Grenoble, par les résistants qui prirent le maquis sur le plateau du Vercors.

C’est au regard de la nature profonde de ce parti, une fois de plus révélé, que le front républicain est une exigence politique et éthique vis-à-vis de laquelle les partis politiques ne peuvent pas mégoter. Entre les valeurs de la République et le Front National, il existe une frontière par nature infranchissable. Ceux qui tendent à nier ce fait font le jeu d’une banalisation qui ne peut préparer que leur recyclage ou leur engloutissement.

 

UN CANDIDAT AUX CANTONALES DU FN PHOTOGRAPHIE EN FAISANT UN SALUT NAZI

il-s-agirait-d-alexandre-gabriac-(a-droite)-conseiller-regional-fn-et-candidat-au-second-tour-des-c.jpg
Source : Nouvelobs.com
image.jpg
Source : Le Dauphiné
image (1).jpg
Source : Le Dauphiné

Alexandre Gabriac, jeune élu régional FN, est candidat au second tour des cantonales, dimanche, à Grenoble.

Un candidat Front national aux elections cantonales apparaît sur des photos en train de mimer le salut hitlérien. Alexandre Gabriac, candidat dans le canton n°6 de Grenoble, est présent au second tour de l'élection dont le scrutin à lieu ce dimanche 27 mars.

Sur les photos que Nouvelobs.com s'est procurées et dont nous publions la plus marquante, le jeune homme, en compagnie d'une ou plusieurs personnes et en différentes occasions, apparaît le bras tendu à la manière nazie. Sur celle que nous publions il est légèrement masqué, le bras tendu devant un drapeau portant la croix gammée, aux côtés d'un jeune homme au crane rasé dont nous avons masqué le visage. Il tient dans la main droite un poing américain.

"Je ne suis pas au courant"

"Je ne suis pas du tout au courant de ces photos", a-t-il réagi. "Cela ne me dit rien du tout. De toute façon, j'avais reçu il y a quelque temps une lettre anonyme m'avertissant que des montages effectués par des anarchistes circuleraient", s'est-il justifié.

Des photos qui pourraient venir perturber la communication du Front national et de Marine Le Pen qui tentent de modérer leur image et de nier tout lien avec l'extrême-droite.

Source : Céline Lussato  - Nouvelobs.com

_________________________

ALEXANDRE GABRIAC SERA EXCLU

Le secrétaire général du Front national va demander l'exclusion d'Alexandre Gabriac, candidat aux cantonales, mais pas d'ici dimanche.

Steeve Briois, secrétaire général du Front national affirme qu'il demandera "l'exclusion" du parti si la photo d'Alexandre Gabriac, jeune élu régional FN candidat aux cantonales en train de faire le salut nazi "est bien réelle".

Sur les photos que Nouvelobs.com s'est procuré et dont nous publions la plus marquante, en compagnie d'une ou plusieurs personnes et en différentes occasions, apparaît le bras tendu à la manière nazie.

"On va lui demander des comptes et il passera devant la commission des conflits", explique Steeve Briois.

"Nous sommes un parti démocratique et républicain, ces gen sappent le travail qui est fait tous les jours et seront exclus", s'indigne-t-il. "Nous ferons un gros lot, ils sont 4 ou 5 comme lui a avoir ce genre de pratique".

"Le FN gêne alors on fait les poubelles"

Dimanche pour le second tour des élections cantonales, Alexandre Gabriac si il est élu, le sera sous les couleurs du Front National, "faute de temps" pour le faire passer devant la commission des conflits selon Steeve Briois.

"Ca arrive à 48h du scrutin c'est pas innocent non plu, le FN gêne alors on fait les poubelles!", regrette-il.

Ource : Estelle Gross - Nouvelobs.com

17 mars 2011

L'UMP SUSPEND UNE CANDIDATE APRES DES PROPOS INDIGNES SUR FACEBOOK

16 mars 2011

MAXIME CHAUSSAT, CANDIDAT FRONT NATIONAL AUX CANTONALES DE SAINT LAURENT DE CHAMOUSSET JUGE POUR PROVOCATION A LA HAINE RACIALE

MONTS DU LYONNAIS : LE CANDIDAT FN EN CAUSE DANS UNE AFFAIRE DE TAGS RACISTES

monts-du-lyonnais-le-candidat-fn-en-cause-dans-une-affaire-de-tags-racistes.jpg

QUATRE HOMMES SERONT JUGES LE 22 MAI POUR PROVOCATION A LA HAINE RACIALE. PARMI EUX, MAXIME CHAUSSAT, CANDIDAT FRONT NATIONAL AUX CANTONALES DE SAINT-LAURENT-DE-CHAMOUSSET

A Saint-Laurent-de-Chamousset, le célèbre bâtiment du marché aux veaux porte toujours les stigmates du délit. Des insultes racistes taguées en orange : « Islam dehors » et autres propos du même genre affublés d’une croix celtique que les mouvements d’extrême-droite se sont appropriés. Inscriptions à la main et au pochoir que les auteurs ont reproduits en d’autres lieux. Résultat, à Sainte-Foy-L’Argentière, c’est le restaurant kebab qui en a fait les frais. Le gérant les a depuis effacés de sa devanture.

Les tags ont été découverts le 26 février dernier. Depuis, plainte a été déposée. Quatre hommes ont été identifiés et mis en cause. Parmi eux, Maxime Chaussat, 24 ans, candidat Front national aux élections cantonales de Saint-Laurent-de-Chamousset dont le premier tour se déroule dimanche prochain. Cadre dans une entreprise, c’est la première fois qu’il se présente à une élection. Son engagement au Front national date de 2006.

Contacté, l’homme se défend de toute implication directe. D’ailleurs, il est le seul à ne pas avoir reconnu les faits au moment de l’audition. Reste que tous les quatre font l’objet d’une convocation par officier de police judiciaire devant le tribunal correctionnel de Lyon en mai pour provocation à la haine raciale en raison de la religion et dégradation en réunion sur des bâtiments publics. « Je suis présumé innocent jusqu’à preuve du contraire, affirme Maxime Chaussat. J’étais sur place au moment des faits mais je n’ai rien fait. Je ne suis pas responsable de ce qui a été fait et je le prouverai. Pour moi, c’est une affaire nulle et non avenue. C’est un malentendu terrible, la justice n’aura pas de mal à le prouver. »

Le fait est que le candidat FN était en train de distribuer des tracts pour sa campagne au moment où les hommes qui l’accompagnaient taguaient les murs. C’était le vendredi 25 février.

Et lorsqu’on lui demande s’il n’a pas essayé de les arrêter, il répond : « Sans commentaire. Je m’expliquerai au procès. Je suis un citoyen et un candidat honnête. »

Pour les restaurants kebab des Monts du Lyonnais, ce n’est pas une première. A Sainte-Foy-l’Argentière, comme à Saint-Symphorien-sur-Coise, déjà en 2009, ce type de tags racistes avait sali leurs murs. C’était déjà en période de campagne électorale, pour les Européennes cette fois.

Source : Emilie Charrel pour le Progrès

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu