Avertir le modérateur

17 mars 2011

CONDAMNATION CONFIRMEE POUR DIEUDONNE

COMMUNIQUE DE PRESSE DE SOS RACISME

La Cour d’Appel du tribunal correctionnel de Paris vient de confirmer la condamnation de Monsieur Dieudonné M’BALA M’BALA à 10.000 euros d’amende et à publier le dispositif du jugement dans deux grands quotidiens pour injure raciale. Il doit également reverser 4000€ d’article 475-1 au titre des frais de justice aux huit organisations parties civiles, qui se cumulent avec les 8000€ d’article 475-1 en première instance.

SOS Racisme se félicite de cette condamnation à l’encontre de Dieudonné qui ne fait plus rire personne depuis qu’il a transformé ses spectacles en tribunes politiques antisémites.

Ce dernier a fait depuis plusieurs années de sa spécialité la dénonciation paranoïaque et systématique des Juifs. Le 26 décembre 2008, lors de son spectacle au Zénith, Dieudonné a atteint le summum de sa haine en faisant remettre à Robert Faurisson, chantre du négationnisme dont les théories consistent à contester l’existence des chambres à gaz et la réalité de la Shoah, « le prix de l’infréquentabilité et de l’insolence », par un acteur déguisé en déporté juif.

Par cette décision les juges protègent et renforcent la liberté d’expression des manipulations qui sont faites par toute une série d’individus racistes et/ou antisémites, qui souhaitent déverser leurs haines en toute impunité. La Cour d’Appel vient leur rappeler une nouvelle fois que la liberté d’expression n’est pas la liberté d’inciter à la haine raciale.

03 février 2011

PROCES EN APPEL : DIEUDONNE SE REFUGI DERRIERE SON STATUT D'HUMOURISTE

dieudonne-lepen-1.jpg

"C'était une excellente soirée. C'était très drôle. Les gens ont ri." C'est ainsi que Dieudonné s'est défendu jeudi devant la cour d'appel de Paris qui le juge pour des propos tenus lors d'un spectacle où il avait convié sur scène le négationniste Robert Faurisson.

Dieudonné M'Bala M'Bala est jugé pour avoir fait remettre à Robert Faurisson, par quelqu'un déguisé en déporté juif, un "prix de l'infréquentabilité", le 26 décembre 2008 sur la scène du Zénith de Paris, lors d'une représentation de son spectacle "J'ai fait le con".

La présence de l'ancien universitaire lyonnais avait suscité un tollé politique et associatif en France.

En première instance, Dieudonné s'est vu condamné à 10.000 euros d'amende pour "injures" à caractère raciste. Il avait immédiatement fait appel.

"C'est la première fois qu'un artiste se retrouve devant une cour d'appel pour demander: +Est-ce que j'ai le droit de faire rire mon public?", a regretté l'homme de spectacle, en se retranchant derrière le droit à l'humour et la liberté d'expression.

"Que je ne fasse pas rire tout le monde, ça n'est pas mon problème. Que ça en énerve certains, ça m'amuse", s'est-il encore défendu.

Le représentant de SOS Racisme Dominique Sopo a raillé "une défense assez peu courageuse". "Le fait qu'il se réfugie derrière son statut d'artiste pour justifier qu'il doit bénéficier d'une liberté d'expression extrême est une supercherie", a-t-il indiqué à l'AFP en marge de l'audience.

"Il se revendique faussement de la qualité d'humoriste", a appuyé Me Sabrina Goldman, qui défend la Licra, également partie civile. "Ce n'est plus un humoriste. Désormais, il porte un discours politique."

Dieudonné s'est également plaint devant la cour d'appel d'être victime de l'acharnement des associations antiracistes. Une douzaine de parties civiles poursuivent l'humoriste dans une affaire initiée par le ministère public.

A l'issue du réquisitoire et des plaidoiries, la cour d'appel devait mettre sa décision en délibéré à plusieurs semaines.

PROCES EN APPEL DE DIEUDONNE

dieudonne.jpg

Dieudonné, condamné en première instance le 27 octobre 2009, pour injure raciale, à 10.000 euros d’amende et à publier le dispositif du jugement dans 2 grands quotidiens, comparaîtra ce jeudi 3 février 2011, devant la Cour d’appel de Paris, ayant fait appel de cette décision. Dieudonné était poursuivi par le Parquet de Paris, suite à une plainte déposée par SOS Racisme, pour avoir fait remettre à Robert Faurisson, chantre du négationnisme, dont les théories consistent à contester l’existence des chambres à gaz et la réalité de la Shoah, « le prix de l’infréquentabilité et de l’insolence », par un acteur déguisé en déporté juif. Pour SOS Racisme, Dieudonné a fait depuis plusieurs années de sa spécialité la dénonciation paranoïaque et systématique des Juifs, au premier prétexte venu.

« Monsieur M’BALA M’BALA, de plus en plus concurrencé sur son propre terrain, à savoir celui de l’expression décomplexée de la parole raciste, semble devoir renforcer l’intensité de ses propos pour garder le leadership de son marché. La glorification soudaine d’une liberté d’expression sans frein par les nombreux concurrents qui se bousculent, montre à quel point ici ce à quoi vise une telle glorification : le droit de déverser sa haine, là où la civilisation a, fort heureusement, patiemment construit des limites à l’expression de paroles dont l’Histoire nous enseigne qu’elle peuvent atteindre les personnes jusqu’à les tuer. », déclarait Dominique Sopo, président de SOS Racisme.

L’audience aura lieu à 13h30 ce jeudi 3 février

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu