Avertir le modérateur

10 février 2011

HOCHFELDEN – TRUCHTERSHEIM : LA GENDARMERIE APPELLE A LA CHASSE AUX ETRANGERS !

circulaire4.jpg

SOS Racisme a pris connaissance d’un courrier rendu public par « les Dernières Nouvelles d’Alsace », envoyé par la gendarmerie des cantons de HOCHFELDEN – TRUCHTERSHEIM (67) aux différents maires des communes situées sur ces territoires.

Ce courrier invite les maires à sensibiliser leurs citoyens par « le biais [des] conseillers municipaux et agents municipaux » pour « signaler tout comportement suspect d’individus étrangers à la commune et plus particulièrement les personnes originaires des pays de le l’Est et des Balkans » afin de lutter contre les cambriolages.

Ainsi, le maire de KIRRWILLER a pris cette consigne à la lettre avec un zèle particulier, puisque n’étant pas destinataire originaire du courrier, il l’a fait distribuer à l’ensemble de ses concitoyens, stigmatisant ainsi toute une population comme potentiellement criminogène.

Par ailleurs, SOS Racisme s’interroge également sur les consignes de procéder à des contrôles d’identité au faciès par les gendarmes « à plusieurs postes stratégiques du territoire afin de localiser les individus susceptibles de commettre les cambriolages », visant ainsi spécifiquement  les étrangers originaires d’Europe de l’Est et des Balkans.

Selon Dominique SOPO, Président de SOS RACISME,  « Ce courrier incite à la chasse aux étrangers de l’Est. Ce genre de directive n’a rien d’étonnant, 6 mois après la mise en place d’une politique discriminatoire envers les Roms commis au plus haut niveau de l’Etat ».

SOS RACISME entend dont porter plainte pour diffamation raciale à l’encontre des auteurs de ce courrier et ceux qui ont relayé ces directives. L’association procédera également à la saisine de la Commission Nationale de Déontologie et de Sécurité afin de faire sanctionner ce type de comportement.

SOS Racisme demande enfin au préfet de prendre toutes les mesures nécessaires pour mettre un terme à ce système de délation et sanctionner les responsables.

27 juin 2010

UN MAIRE CONDAMNER POUR DISCRIMINATION RACIALE

tuturi.jpg

La Cour d’Appel de Grenoble vient de condamner Mr Monsieur TUDURI à 5 ans d’inéligibilité pour usage abusif et discriminatoire du droit de préemption, consistant à empêcher la vente ou l’acquisition d’un bien à une personne du fait de ses origines.

SOS Racisme avait saisi la justice à la demande de Sylvia AKDAG, de Nait OUREHAM (qui se sont constitués partie civile à l’audience) et de nombreuses autres victimes de préemption discriminatoire. Confirmant l’enquête de police, Monsieur TUDURI a reconnu à l’audience que sur 33 préemptions municipales effectuées entre 1998 et 2002, 25 (75%) concernaient des acquéreurs d’origine maghrébine ou turque alors qu’ils ne représentaient que 1,5% des acquéreurs de la commune.

Cette condamnation exemplaire est une victoire pour SOS Racisme et les victimes qui se battent depuis plus de 10 ans pour dénoncer ces pratiques.

Elle est également une victoire pour la République puisqu’elle rappelle le principe d’égalité fondement de notre Constitution et du vivre ensemble.

En condamnant le maire de PONT-DE-CHERUY à 5 ans d’inéligibilité, la Cour d’Appel sanctionne surtout le fait que ce dernier ait utilisé les pouvoirs inhérents à sa fonction pour pratiquer des discriminations massives.

Les juges ont décidé d’infliger une sanction exemplaire, mais ont également accordé une modeste indemnisation du préjudice subi par les victimes de ces faits, en leur allouant une somme globale de 17 500€ de dommages et intérêts et de 5 000€ au titre des frais de procédure.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu