Avertir le modérateur

31 mars 2011

CARICATURES ANTIRACISTES MARS 2011

Les caricatures que vous avez manquées ce mois de Mars

gueantcroisade.jpg

Source : Maester

mars2011.jpg
Source : Charlie Hebdo
sarko-debat-islam.jpg
Source : Maester
h-4-2438314-1300424061.jpg
Source : Kathy sur lepost

galliano.jpg
Source : Maester

galliano2.JPG
Source : Na sur lepost
marine.JPG
Source : Na sur lepost

24 mars 2011

EN VIDEO : QUAND LES RESPONSABLES UMP DERAPES

Source : Nouvelobs.com

Les propos douteux des responsables UMP par Nouvelobs

16 mars 2011

ARDECHE : LES 29 CAPTURES D'ECRAN REALISES SUR LE FACEBOOK DE LA CANDIDATE SUSPENDUE

L'UMP SUSPEND PLATARET APRES SES PROPOS INDIGNES SUR FACEBOOK

"La direction de l'UMP se désolidarise totalement des propos indignes tenus de manière répétée par Josaine Plataret sur sa page Facebook, annonce le parti dans un communiqué. Face à ces propos inacceptables, la direction de l'UMP a décidé de suspendre Madame lataret de l'UMP". SOS Racisme avait réclamé mercredi la radiation de l'UMP d'une candidate aux élections cantonales dans l'Ardèche, Josaine Plataret, pour une série de propos et blagues racistes tenus sur son compte Facebook. "Certains de nos militants sont tombés sur le +mur+ de cette dame", en accès libre puisque son compte Facebook n'était pas protégé, "et nous ont alertés de propos visant les musulmans, les arabes ou les homosexuels", a expliqué à l'AFP le coordinateur régional de l'association, Ouajdi Feki. La trentaine de captures d'écran compilées par SOS Racisme montre plusieurs blagues racistes, un commentaire approbateur sur une blague du même acabit postée par une autre utilisatrice, et une série de prises de position virulentes sur l'islam.

Source : TF1.fr

19:04 Publié dans *RACISME ET ANTISÉMITISME | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : plataret, ump |  Facebook |

RACISME EN ARDECHE : UNE CANDIDATE UMP DERAPE

COMMUNIQUE DE PRESSE DE SOS RACISME
plataret13.jpg
Impression écran du profil facebook de Josaine Plataret

SOS Racisme Rhône-Alpes tient à condamner avec la plus grande fermeté les propos de Mme Josiane PLATARET, suppléante du candidat UMP dans la première circonscription aux élections cantonales dans l’Ardèche.

Cette dernière tient à plusieurs reprises, des propos inacceptables sur Facebook, sur son mur public : Tour à tour sont visés les musulmans, les arabes, les homosexuels, les fonctionnaires….

Avec  un humour assez singulier, Mme PLATARET manifeste de façon incessante et antipathique des propos stigmatisants extrêmement dangereux. Elle en a par ailleurs conscience puisqu’elle commente un de ces statuts en disant « Je vais finir comme Eric ZEMMOUR ».

 

  • Voici par exemple une blague qu’elle a publiée le 23 Janvier 2011 à 17h32 : « Pourquoi les femmes arabes marchent de travers ? Parce qu’elles sont voilées »
  • Cette fois ci le 15 Janvier à 19h41 ce sont les arabes qui en prennent pour leur grade : « comment appelle t’on un arabe dans une bassine d’eau bouillante ? Un gris bouilli ».

SOS Racisme, depuis 25 ans, s’efforce de rappeler par le biais d’actions de prévention le cadre républicain. Nous ne pouvons accepter une libération de la parole raciste, surtout de la part d’une responsable politique.

Dans une période de poussée du Front National, de repli communautaire, nous voyons, avec les propos de cette candidate, la dérive xénophobe d’une aile de l’UMP.

Nous invitons les électeurs ardéchois de la première circonscription, sensibles aux principes républicains que sont la tolérance, l’universalisme et l’humanisme à se poser les bonnes questions dans l’isoloir  lors des cantonales ardéchoises des 20 et 27 Mars prochain.

Plus d'infos sur le Facebook de SOS Racisme Rhône Alpes : http://www.facebook.com/#!/profile.php?id=100001743345559...

 

D'autres impressions écran :

plataret12.jpg
plataret11.jpg
plataret10.jpg
plataret9.jpg
plataret8.jpg
plataret6.jpg
plataret3.jpg
plataret15.jpg
plataret26.jpg

02 mars 2011

ERIC ZEMMOUR, CONDAMNE ET NOUVEAU HEROS DE L'UMP

A l'issue de sa condamnation définitive pour « provocation à la discrimination raciale », comme une récompense ou une distinction, l'UMP fait ce mercredi d'Eric Zemmour son invité d'honneur, lors d'un débat organisé par son secrétaire général adjoint Hervé Novelli, qui qualifie d'ailleurs Eric Zemmour de « cher ami » de sa formation politique.

Nous avons demandé aux employeurs d'Eric Zemmour de tirer les conclusions de sa condamnation pour incitation à la discrimination raciale, comme l'a d'ailleurs exigé le syndicat SNJ-CGT de France Télévisions. Nous considérons que le poison du racisme, de l'antisémitisme et la xénophobie, déjà si puissant en période de crise, ne doit pas être propagé par les médias, a fortiori sur le service public qui a un devoir d'exemplarité.

A l'inverse, par cette invitation, l'UMP apporte un soutien officiel à Eric Zemmour au lendemain de son procès. C'est une caution inacceptable de l'UMP à des propos condamnés par la justice, dont la décision est totalement méprisée comme dans l'affaire Hortefeux, débarqué du gouvernement seulement par crainte d'une confirmation en appel de sa condamnation pour « injure raciale ».

Le racisme n'est pas une opinion, c'est un délit

L'invitation d'Eric Zemmour par l'UMP est une très lourde faute, pas seulement contre les millions de Français victimes de discriminations, mais contre la République.

C'est toujours à regret qu'en démocratie, on sanctionne un éditorialiste, mais la République a des règles et, en l'espèce, le tribunal a jugé qu'Eric Zemmour avait franchi la limite de la liberté d'expression pour être dans l'incitation à la discrimination raciale. Dans notre République, le racisme n'est pas une opinion, c'est un délit.

Au lieu de considérer Eric Zemmour en délinquant condamné, l'UMP l'érige en modèle, voire en martyr ou en héros. C'est indigne d'une formation politique républicaine.

Une surenchère avec le Front National

C'est une provocation médiatique dérisoire, mais c'est aussi une offensive idéologique inquiétante. Car la droite s'inscrit, une nouvelle fois, dans une surenchère idéologique et électoraliste avec le Front national.

Il s'agit de concurrencer Marine Le Pen sur un thème-clé du Front national : la lutte contre le « politiquement correct » et les « lois-baillons » qui brideraient la liberté d'expression. Comprendre : la liberté de tenir des propos discriminatoires.

Avec ce débat sur « la liberté d'expression et le trop-plein de normes », le parti de Jean-François Copé a-t-il l'intention de remettre en cause la législation contre les discriminations, comme le racisme, l'antisémitisme, l'homophobie ? Après ses attaques contre la Halde, l'UMP veut elle légaliser les propos et actes discriminatoires ?

"Réviser les lois dites mémorielles" ?

Que veut dire Hervé Novelli lorsqu'il annonce que « notre ami Eric Zemmour proposera de revisiter un certain nombre de lois dites mémorielles » ? L'UMP veut-elle abolir la loi Gayssot et offrir pignon sur rue aux révisionnistes et négationnistes de la Shoah ? L'UMP remet elle en cause la reconnaissance du génocide arménien, ou des crimes de l'esclavage de la loi Taubira ?

Des voix diverses se sont élevées, dont celles de SOS Racisme ou d'Arno Klarsfeld ancien conseiller du Premier ministre François Fillon, pour rappeler à l'ordre l'UMP. Jean-François Copé doit s'expliquer.

Nous mettons en garde l'UMP contre les graves atteintes qu'elle porte au pacte républicain, par ce type de provocations, et plus généralement par le débat sur l'identité nationale et le multiculturalisme, qui est un terrain de dérapages permanents. La droite doit cesser de diviser les Français.

Par Mehdi Ouraoui et Pascale Boistard | Sécrétaires nationaux du PS

Source : Rue 89

01 juillet 2010

L'UMP EMPÊCHE TOUT PROGRÈS SUR LES EMPLOIS FERMES AUX ETRANGERS

Daniel GOLDBERG, député était rapporteur de la proposition de loi visant à supprimer les conditions de nationalité pour certaines professions. SOS Racisme qui porte cette revendication a travaillé avec lui de longue date afin d'aboutir à cette proposition. Alors que ce texte a été adopté à l'unanimité au sénat, le groupe UMP à l'assemblée a rejeté le texte. Un scandale pour un parti Républicain!


images.jpgPost de Daniel GOLDBERG

L’Assemblée nationale a examiné aujourd’hui la proposition de loi visant à supprimer les conditions de nationalité pour certaines professions, dont j’étais rapporteur pour la commission des lois. Alors que, à l’initiative de Bariza Khiari, sénatrice (PS) de Paris, le Sénat avait adopté ce texte à l’unanimité en février 2009, le Groupe UMP de l’Assemblée nationale l’a rejeté totalement aujourd’hui.

Si la majorité conserve ses intentions lors du vote solennel prévu mercredi prochain, ce rejet de l’abrogation de dispositions obsolètes et rétrogrades confirmera la prééminence de la ligne la plus rétrograde au sein de l’UMP, confortée par les dérives du débat nauséabond sur l’identité nationale. La droite persiste à entraver l’insertion des étrangers déjà présents, voire nés en France. C’est une nouvelle occasion manquée de montrer une France qui va de l’avant, plutôt que de faire du surplace !

En effet, notre proposition de loi visait à lever la condition de nationalité, française ou européenne, à la justification souvent obsolète, visant à empêcher aux étrangers non européens d’accéder à certains emplois privés (professionnels de santé, architectes, géomètres-experts, experts-comptables, vétérinaires), cela avec l’accord des ordres professionnels concernés. En plus de ces professions, j’ai soulevé la situation des débitants de boisson ou des directeurs de pompes funèbres, eux aussi soumis à des conditions de nationalité.

Les députés UMP n’ont suivi ni les avis de leurs collègues du Sénat, ni la délibération de la HALDE de mars 2009, ni la directive européenne de 2003 ouvrant l’accès à l’emploi sous condition de résidence… ni même le résultat des textes gouvernementaux qu’ils ont pourtant votés, comme la loi HPST proposée par Roselyne Bachelot, ministre de la Santé, qui supprime les conditions de nationalité pour les professionnels de santé.

Réclamant des études d’impact sur nos propositions, ils ont oublié que ces études n’ont nullement été demandées lorsque successivement EDF, France Telecom ou dernièrement La Poste ont changé de statut et supprimé de fait ces conditions de nationalité à l’embauche sans que la vie de ces entreprises en soit bouleversée.

Concernant la SNCF dont l’embauche sous statut commun est soumise à une condition de nationalité, j’espère que l’accord que j’ai obtenu, tant de la direction que des principales organisations syndicales, permettra de faire avancer le débat.

Enfin, nous avons souhaité poser le débat de l’accès aux emplois non régaliens de la fonction publique dont un député UMP a même reconnu que les règles étaient « contournées » par l’emploi de salariés sous statuts précaires de contractuels.

Alors que Hervé Novelli, le Secrétaire d’Etat chargé du commerce et de l’artisanat, s’était dit montré ouvert aux dispositions adoptées au Sénat, la position du Groupe UMP de l’Assemblée nationale de rejet en bloc de l’ensemble du texte est le symbole d’une crispation liée sans doute aux conséquences du débat sur l’identité nationale.

Voici le compte-rendu officiel intégral de mon intervention en tant que rapporteur de la commission des lois constitutionnelles, de la législation et de l’administration générale de la République : La suite sur son blog

 

27 juin 2010

TRIBUNE : DOMINIQUE SOPO SUR LA LOI SUR LE VOILE INTEGRAL

sopo4.jpgDepuis quelques mois, la société française semble s’enfoncer dans un climat malsain. Importation depuis la Suisse du débat sur les minarets, débat sur l’identité nationale, libération de la parole raciste. A chaque étape close, une nouvelle semble s’ouvrir, illustrant les pratiques d’apprentis-sorciers d’une partie de la majorité parlementaire et du Gouvernement ainsi que la mobilisation, certes d’arrière-garde mais déterminée, d’une partie de la société face à des changements sociétaux qui l’angoissent et qu’elle refuse.

e débat relatif à la loi sur la burqa constitue le dernier avatar de cette séquence nauséabonde car je prétends qu’il est issu principalement non pas d’une préoccupation féministe mais d’une volonté ...

Lire la suite

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu